La FNO dénonce l’accès partiel et la trahison du ministère


La FNO dénonce l’accès partiel et la trahison du ministère

Transposition de la directive européenne 2013/55/UE : les orthophonistes dénoncent l’accès partiel et la trahison du ministère de la santé

La FNO avait obtenu de la Commission européenne la reconnaissance de la maîtrise de la langue  comme une compétence des orthophonistes-logopèdes.
Le texte de l’ordonnance de transposition, présenté par le ministère de la Santé au Haut conseil des Professions Paramédicales incluait cette mesure spécifique.
Mais lors de la parution au Journal officiel de l’ordonnance  le paragraphe a mystérieusement disparu, et désormais il ne sera plus possible de vérifier cette compétence lors de l’examen des qualifications professionnelles !
L’exercice partiel a également des implications majeures sur l’offre de soins en orthophonie : des enseignants spécialisés (non orthophonistes) habilités à prendre en charge les enfants avec
des troubles du langage dans un autre pays de l’UE pourront devenir des « morceaux » d’orthophonistes en France !
Cliquez sur l’image ci-dessous pour lire le dernier communiqué de presse de la FNO :
cdp-26-janvier

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page