Négociations conventionnelles : le Directeur Général maîtrise la sémantique… mais les orthophonistes aussi !


Négociations conventionnelles : le Directeur Général maîtrise la sémantique… mais les orthophonistes aussi !

Négociations conventionnelles :
le Directeur Général maîtrise la sémantique…
mais les orthophonistes aussi !

Edito d’Anne Dehêtre, présidente de la FNO

Vous venez de recevoir le dernier numéro de « l’Orthophoniste » dans vos boites aux lettres.

Les demandes de la FNO s’affichent dans notre mensuel et sur nos réseaux depuis quelques mois mais elles sont aussi largement relayées et défendues auprès des représentants de l’Union Nationale des Caisses d’Assurance Maladie (UNCAM). Nous y sommes : depuis le début du mois de juin, les négociations conventionnelles ont enfin officiellement commencé !

Alors ? Alors… rien n’est encore bouclé et la FNO tient des positions qui semblent intenables, selon le Directeur Général.

La revalorisation de notre lettre-clé ? On s’y attendait, le Directeur Général nous l’a assez répété. Il n’y a eu aucune revalorisation pour les autres professions médicales et paramédicales qui sont passées par l’épreuve des négociations avant nous (dentistes, médecins, orthoptistes, masseurs-kinésithérapeutes …), alors, il n’y aura pas d’exception pour les orthophonistes.

Pas d’augmentation de la lettre-clé pour les médecins ? Mais cette augmentation de 2€ de la consultation chez le médecin généraliste alors ? Un fake ? Pourtant…

« Mais non, ce n’est pas une augmentation, c’est une majoration … » : Ah, bien, effectivement, si ce n’est pas une augmentation… Qu’à cela ne tienne ! Les orthophonistes peuvent ne pas être attachés à l’augmentation de la lettre-clé si bien sûr, ils obtiennent une majoration … de leurs actes … de tous ? Pourquoi pas ?

Alors, si ce n’est que ça… Les orthophonistes, tout comme les médecins, peuvent renoncer à l’augmentation de leur lettre-clé !

Mais tout comme les médecins, ils doivent obtenir une majoration de leurs actes et augmenter ainsi de la même manière leurs revenus (de la même manière qu’avec une éventuelle augmentation de la lettre-clé) !

Allez, nous n’avons pas fini de négocier, de calculer, de discuter, de négocier encore, et de re-calculer ! Si majoration il y a, elle doit être profitable à tous les orthophonistes !

Les orthophonistes maîtrisent la sémantique, le Directeur aussi … Son avantage : d’être le seul maître des cordons de la bourse !

Mais les orthophonistes maîtrisent la pragmatique … et nous verrons jusqu’où les représentants de la FNO peuvent, doivent aller, afin de servir au mieux les intérêts de toute une profession et de favoriser son évolution !

Le 17 juillet 2017, les administrateurs (représentants élus de toutes les régions de France métropolitaine et d’outre-mer) de la FNO seront réunis en Conseil d’administration extraordinaire pour analyser et voter sur l’ensemble de ces propositions, en fonction des orientations nationales et de la feuille de route indiquée par les diverses consultations locales (assises, texte d’orientation, réunions syndicales…).

Les orthophonistes ont toujours su montrer leur unité, ils ont toujours su défendre ensemble leurs intérêts ! Pour la valorisation de l’exercice libéral, pour la valorisation de nos compétences et leur reconnaissance entière, c’est aujourd’hui unis que nous devons poursuivre cette négociation !

Pour la « majoration » conséquente de nos actes !

Bien confraternellement,

Anne Dehêtre
Présidente de la FNO

Cliquez ici pour télécharger l’édito en .pdf

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page