Ce qu’il faut savoir sur la prime d’engagement parue au JO le 11 mai 2017


La « prime d’engagement” annoncée et publiée par le gouvernement précédent juste avant son départ vous a peut-être interpellée, et vous vous êtes même peut-être dit que “3000 euros par an” c’était pas mal comme augmentation… sauf qu’il s’agit d’une prime qui ne dure QUE trois ans, et qui ne pourra bénéficier qu’à une infime partie des orthophonistes (nouvellement embauchés, un seul par département en moyenne, si le directeur de l’hôpital le demande, et si le directeur de l’ARS l’accepte). Cela ne change rien au manque d’attractivité des postes en général, qui restent sous-payés par rapports aux compétences et responsabilités exercées par les orthophonistes.

Le graphique présenté ci-dessous représente le projet de décret que Marisol Touraine a laissé en partant, et qui n’a pas été publié à ce jour grâce à la mobilisation de tous. Il n’entre donc pas en vigueur.

Il est inacceptable pour les orthophonistes car il ne reconnaît toujours pas notre diplôme et nos compétences. Il n’y a aucune raison que les orthophonistes soient ainsi sous-payés (par rapport aux professions de l’hôpital titulaires d’un diplôme de même niveau.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir :

Article publié le 2 juin 2017
Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, écrivez nous à contact@fno.fr