Statut des orthophonistes : une réponse-type répétée mécaniquement !


Statut des orthophonistes : une réponse-type répétée mécaniquement !

Statut des orthophonistes : une réponse-type répétée mécaniquement
Le mépris de Marisol Touraine s’étend des orthophonistes jusqu’aux parlementaires

 

 

 

Le 31 janvier, le député de l’Aveyron Arnaud VIALA a posé une nouvelle question orale concernant le blocage de nos dossiers imposé par le ministère de la santé.

Ainsi que l’a déploré M. VIALA, la réponse lue par Ségolène NEUVILLE au nom de Marisol TOURAINE, « ne correspond pas exactement aux termes et à l’objet précis de [la] question ». La réponse n’évoque à nouveau que des primes aussi inaccessibles que précaires pour les professionnels. La réponse ment sur la spécificité des grilles annoncées. La réponse annonce des niveaux de gains annuels qui ne permettent nullement de rattraper le décalage de 600 euros mensuel avec les salaires des professions bac+5 des hôpitaux (il est vrai moins féminisées). Et comme toujours la réponse n’aborde nullement les raisons pour lesquelles le ministère de la santé refuse la juste mise à niveau indispensable à l’attractivité et donc à l’accès aux soins.

Les orthophonistes en appellent à l’arbitrage gouvernemental pour que soit mis fin au blocage contraire à toute notion de dialogue social et de politique de santé publique constructive.

Les orthophonistes ont demandé une audience au premier ministre et entendent être reçus le 02 février, journée d’actions nationale pour la revalorisation et la reconnaissance de leurs compétences.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour lire le communiqué de presse :
image-cdp-1er-fevrier

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page