L'accès à la totalité de l'article est réservé aux adhérents
S'identifier -Pourquoi adhérer ?
AccueilPresseQuotas non respectés, vers un accès aux soins encore plus fragilisé

Suite aux annonces concernant les admissions à l’enseignement d’orthophonie (rentrée 2018) au Centre de Formation Universitaire en Orthophonie (CFUO) de Toulouse, marquées par l’absence de liste complémentaire, la Fédération Nationale des Orthophonistes (FNO) ne peut que déplorer le fait que la prochaine promotion ne sera pas complète.

La FNO connaît la difficulté des CFUO à être le plus juste possible pour recruter ses futurs professionnels, et l’engagement du centre de formation de Toulouse dans ce sens : il n’y a jamais eu de places vacantes dans ses promotions précédentes. Cependant, la question de la démographie professionnelle est devenue une urgence prioritaire pour l’orthophonie !

La FNO rappelle que les quotas fixés par région sont déjà très bas et qu’ils ne permettent pas de former suffisamment de professionnels pour répondre à la demande d’accès aux soins.

Lors de la rencontre entre Agnès Buzyn et la FNO le 28 mai dernier, des propositions ont été faites par la FNO pour permettre un meilleur accès aux soins en orthophonie : augmentation du numerus clausus national, création de nouveaux CFUO (notamment dans les départements d’outre-mer), déblocage de moyens supplémentaires pour la formation, et enfin, réforme du concours d’entrée en première année des études d’orthophonie.

Pour en savoir plus : Communiqué de presse de la FNO

Article publié le 29 juin 2018
Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, écrivez nous à contact@fno.fr