Salariés : non aux mesures inutiles !


Salariés : non aux mesures inutiles !

Les orthophonistes refusent les mesures inutiles du gouvernement face aux inégalités d’accès aux soins de rééducation

Cher(e)s collègues,

Lors de la 2ème réunion du groupe de travail du 8 avril dernier, consacrée à l’attractivité des métiers de la rééducation dans la fonction publique hospitalière (FPH), le ministère des Affaires sociales et de la Santé a présenté un projet de décret inadapté et incohérent.

Il s’agirait de proposer une prime mensuelle de 120€ bruts aux seuls orthophonistes de la FPH, une prime qui de plus ne s’adresserait qu’à certains orthophonistes, sous critères et après validation du directeur général de l’ARS. Ces primes aggravent les inégalités et la précarité. Le niveau et la complexité des critères d’attribution ne sont pas une solution sérieuse à l’absence d’attractivité des salaires.

Les orthophonistes continuent de réclamer la seule et unique solution solide et sérieuse : la mise à niveau des grilles salariales en fonction de notre niveau de diplôme, de qualification, des compétences et des responsabilités des différents professionnels.

Enfin, l’intersyndicale et les étudiants rappellent que débuter les négociations en traitant des primes et  pas des grilles salariales est totalement incohérent et ne permet pas de travailler sérieusement sur l’attractivité des métiers de la rééducation dans la FPH.

Vous trouverez, en cliquant sur l’image ci-dessous, le communiqué de presse de l’intersyndicale relatif à cette réunion du 8 avril.

Image CDP 25 avril