10 000 euros de perte par an pour les orthophonistes hospitaliers Madame Agnès Buzyn, pourquoi reconduire les erreurs du passé ?


10 000 euros de perte par an pour les orthophonistes hospitaliers Madame Agnès Buzyn, pourquoi reconduire les erreurs du passé ?

Déni des compétences et responsabilités des orthophonistes hospitaliers : INACCEPTABLE !

Des grilles salariales inadaptées et 10.000 euros de perte par an : INACCEPTABLE !

Disparition programmée de la profession d’orthophoniste à l’hôpital : INACCEPTABLE !

Les orthophonistes sont diplômés bac+5 à l’université́ depuis 2013, ce niveau master reconnaît des compétences et responsabilités avancées. Durant cinq années, Marisol Touraine (ancienne ministre de la santé) a obstinément refusé tout reclassement juste, malgré́ l’urgence reconnue de la situation : les postes sont vacants, les étudiants ne sont plus formés et surtout les patients ne peuvent plus accéder aux soins indispensables qu’ils sont en droit d’exiger pour le rétablissement de leurs capacités de communication, de langage, de leurs fonctions oro-faciales et de la déglutition.

Les orthophonistes pensaient que le nouveau gouvernement serait bien plus cohérent et ajusterait enfin les grilles salariales aux niveaux de diplômes, de manière simplement JUSTE…!

Mais ce vendredi 11 août, sans aucune concertation, au beau milieu de la période estivale, est paru
un décret signé par le Premier Ministre, la ministre de la Santé et le ministre de l’Action et des Comptes publics : reclassement uniforme de toutes les professions de la rééducation au niveau de salaire bac+3 !

Les orthophonistes n’acceptent pas un tel affront alors que des assurances leur avaient été́ données depuis les premiers mois d’activité du gouvernement. Cette décision d’Agnès Buzyn, celle qu’aurait voulu imposer Marisol Touraine si les orthophonistes n’avaient fait barrage, fait perdre à chaque orthophoniste hospitalière de 3 228 à 10 068 € par an selon son ancienneté́ !

Quelle amertume de constater que la nouvelle ministre, qui affiche pourtant une volonté de changement, applique en réalité les mêmes décisions insoutenables avec les mêmes recettes !

Simple erreur administrative ou volonté d’enterrer discrètement un problème ? Les orthophonistes sont d’ores et déjà mobilisés pour que des grilles justes leur soient enfin appliquées : c’est la seule solution pour rétablir l’accès aux soins pour tous les patients dans tous les hôpitaux.

La Fédération Nationale des Orthophoniste exige qu’une concertation soit ouverte de manière urgente pour en finir avec cette attitude de mépris et de maltraitance infligée depuis des années à leur profession sur ce sujet majeur.

Pour lire et télécharger le communiqué en pdf, c’est ici :

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page