Mobilisés pour la liberté de vivre et de penser


Mobilisés pour la liberté de vivre et de penser

« Sans liberté de la presse, il n’y pas de liberté tout court » Robert Badinter

L’attentat meurtrier du mercredi 7 janvier a atteint le cœur de notre République

Dans nos consultations, nous orthophonistes, nos patient-e-s, citoyen-ne-s, sommes touché-e-s par cette atteinte à la liberté de vivre, de penser. Le colloque singulier (rencontre d’une conscience et d’une confiance) est terriblement altéré par cet événement tragique !

En tant que syndicat et de ce fait publiant un journal mensuel, la liberté de la presse à laquelle nous sommes indéfectiblement attachés est touchée dans ses entrailles.

En ces journées de deuil national, nous tenons à exprimer toute notre tristesse et notre indignation face à cet odieux attentat.

Nous sommes plus que jamais mobilisé-e-s pour défendre la liberté, la démocratie.

Nous continuerons à travailler pour la liberté de vivre et de penser.

Anne Dehêtre, présidente de la FNO
Michel Barbier, rédacteur en chef de l’Orthophoniste et du site www.fno.fr