Mobilisés pour la liberté de vivre et de penser


Mobilisés pour la liberté de vivre et de penser

« Sans liberté de la presse, il n’y pas de liberté tout court » Robert Badinter

L’attentat meurtrier du mercredi 7 janvier a atteint le cœur de notre République

Dans nos consultations, nous orthophonistes, nos patient-e-s, citoyen-ne-s, sommes touché-e-s par cette atteinte à la liberté de vivre, de penser. Le colloque singulier (rencontre d’une conscience et d’une confiance) est terriblement altéré par cet événement tragique !

En tant que syndicat et de ce fait publiant un journal mensuel, la liberté de la presse à laquelle nous sommes indéfectiblement attachés est touchée dans ses entrailles.

En ces journées de deuil national, nous tenons à exprimer toute notre tristesse et notre indignation face à cet odieux attentat.

Nous sommes plus que jamais mobilisé-e-s pour défendre la liberté, la démocratie.

Nous continuerons à travailler pour la liberté de vivre et de penser.

Anne Dehêtre, présidente de la FNO
Michel Barbier, rédacteur en chef de l’Orthophoniste et du site www.fno.fr
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page