L'accès à la totalité de l'article est réservé aux adhérents
S'identifier - Pourquoi adhérer ?
AccueilPresseCommuniqués de presseLa FNO rencontrera Olivier Véran le 15 avril

La FNO rencontrera le ministre de la Santé, Olivier Véran, le 15 avril 2021

 

Une rencontre très attendue par la profession !
Des débuts de solution pour les orthophonistes ?
La FNO veut y croire …

Communiqué de presse publié le 23 mars 2021

Suite à l’amendement de dernière minute du gouvernement qui a poussé les parlementaires de la majorité présidentielle à voter contre l’accès direct aux soins en orthophonie, la Fédération nationale des orthophonistes (FNO) a sollicité en urgence une rencontre avec le ministre de la Santé, Olivier Véran.

Un amendement inattendu et inacceptable qui est allé à la fois contre le processus démocratique des travaux des parlementaires et contre l’évolution d’une profession.

La FNO se réjouit de pouvoir échanger directement avec le ministre et ne manquera pas d’exposer la situation critique dans laquelle se trouve la profession, et surtout celle des patients que les orthophonistes doivent prendre en soins.

Si l’accès aux soins orthophoniques sera au centre de la discussion, les sujets ne manqueront pas :

  • La faible rémunération et donc le manque d’attractivité des postes des orthophonistes salariés à l’hôpital et dans les établissements médico-sociaux, qui provoquent une vacance de postes, dramatique pour les patients et qui font peser sur le secteur libéral, une augmentation inadéquate de la demande de soins en ambulatoire.
  • Les rémunérations trop faibles des orthophonistes en libéral, les nombreuses missions que les orthophonistes assurent « bénévolement » pour les patients faute de cotation en adéquation avec la réalité de terrain. Que ce soit en libéral ou en salariat, ces situations fragilisent financièrement mais aussi psychologiquement les orthophonistes.
  • L’attente dramatiquement longue des patients pour accéder aux soins en orthophonie : depuis des années, la FNO n’a de cesse de proposer des solutions, de mettre en œuvre des moyens pour pallier le manque de professionnels. Elle attend, depuis la première présentation de ces mesures en mai 2018 à la ministre de la santé Agnès Buzyn, un engagement politique fort, sans lequel les orthophonistes ne peuvent résoudre seuls ce problème de plus en plus insoluble.

La FNO et ses représentants seront force de proposition ce 15 avril 2021.

La FNO exposera les projets concrets qu’elle a mis en place pour essayer de rendre l’avenir des patients et des orthophonistes meilleurs !

Mais la FNO demandera aussi au ministre de la Santé des engagements pour soutenir l’accès aux soins en orthophonie, l’attractivité des postes dans les établissements de santé et la reconnaissance des compétences et des missions des orthophonistes en libéral et en salariat.

La FNO aimerait croire que ce rendez-vous accordé en urgence, est une reconnaissance par le ministre de la situation critique que vivent les orthophonistes et les patients !