L'accès à la totalité de l'article est réservé aux adhérents
S'identifier - Pourquoi adhérer ?
AccueilActualitésVie syndicaleMigrer et exister : communiqué de presse d’ODM
Orthophonistes du Monde (ODM) choisit la date anniversaire de l’adoption par l’ONU de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (10 décembre 1948) publier un communiqué de presse relatif à la question migratoire.
En 2016, le comité permanent de liaison des orthophonistes-logopèdes de l’Union européenne (CPLOL) s’exprimait sur la question migratoire :
Outre les besoins fondamentaux, ces populations en mouvement ont besoin de développer des compétences sur le plan de la communication afin d’optimiser leurs chances d’intégration dans des environnements et des contextes nouveaux (…).
En conclusion, le CPLOL, représentant des orthophonistes de l’Union Européenne, témoigne de son soutien envers tous les migrants dans cette crise humanitaire et est convaincu que les orthophonistes pourraient fournir, en partie, l’assistance professionnelle nécessaire dans une telle situation et contribuer à atténuer certains problèmes créés par des conditions difficiles et précaires pour les migrants comme pour les pays d’accueil.”
En 2018, Orthophonistes du Monde souhaite faire entendre sa voix en écho à ces déclarations.
Préoccupé par ces situations humaines de perte de repères sociétaux, culturels et linguistiques, de vécus traumatiques cisaillant violemment les psychismes, de tentatives effrénées d’intégration à corps et âmes perdus aux pays d’accueil encore frileusement accueillants, OdM soutient :
  • que tout être humain a le droit de circuler librement, dans une mobilité qui le conduit à la rencontre d’autres humains, d’autres cultures, d’autres langues ;
  • que de tous temps cette mobilité a accompagné la richesse de développement de l’humanité, la naissance de nouveaux codes, de nouvelles langues ;
  • que tout être humain a le droit de s’exprimer librement ; qu’en retour, de langue migrante à langue d’accueil, de langued’accueil à langue migrante, la communication reste au cœur des questions de rencontre interculturelle et d’intégration ;
  • que tous les êtres humains naissent LIBRES et EGAUX en DIGNITE et en DROITS (article 1 de la Déclaration Universelledes Droits de l’Homme).

Pour en savoir plus :