L'accès à la totalité de l'article est réservé aux adhérents
S'identifier - Pourquoi adhérer ?
AccueilRessources diversesMotion du SIOB adoptée lors du Congrès de Bordeaux le 6 juin 2019

Le Conseil d’administration de la Fédération Nationale des Orthophonistes (FNO), lors de son XXVIIIème Congrès fédéral qui se déroulait à Bordeaux du 6 au 8 juin 2019 a adopté la motion ci-dessous émanant du Syndicat Interdépartemental des Orthophonistes de Bretagne (SIOB).

Motion du Conseil d’Administration du Syndicat Interdépartemental des Orthophonistes de Bretagne (SIOB)

Le Conseil d’Administration Régional du SIOB, Syndicat Interdépartemental des Orthophonistes de Bretagne, a écrit divers amendements au Texte d’orientation 2019/2022 de la Fédération Nationale des Orthophonistes. L’un de ces amendements proposés dans la partie a) L’inscription forte des orthophonistes dans la promotion de la santé : déploiement de la compétence 5 [A. 3. ], paragraphe 4, n’apparait pas dans le choix mis au vote ni dans les listes des amendements proposés ou des amendements fusionnés.

Le texte initial est « L’orthophoniste, interlocuteur-soignant de premier recours auprès de populations particulièrement sensibles, doit pouvoir prévenir les risques liés à la poursuite de la consommation de tabac, à la prévention de l’obésité… »

Le SIOB avait proposé l’amendement suivant : Ajout après “les risques liés à la consommation tabagique, alcoolique, l’exposition aux écrans, à la prévention de l’obésité…” Le SIOB souhaite proposer une motion qui reprend l’intégralité de cette proposition et souhaite souligner particulièrement les effets négatifs de l’exposition aux écrans.

A la lumière de l’éclairage neuro-scientifique argumenté des 3 récentes conférences organisées par le SIOB, le CAR du SIOB souhaite que les orthophonistes, portées par leur Fédération, donnent l’alerte concernant les effets délétères des écrans récréatifs sur le développement et les
capacités cognitives des enfants et des adolescents. Les risques sont bien réels et affectent de façon marquée la qualité du sommeil, la concentration, le développement du lexique et de la syntaxe sans oublier l’impact sur le développement pondéral.

Le SIOB demande que le sujet de l’exposition aux écrans dans un but récréatif (tablette, smartphone, ordinateur et télévision) soit porté par la FNO, en tant que sujet de prévention en santé publique. En effet les orthophonistes ont un rôle majeur dans la prévention et leur patientèle présente des troubles, pouvant pour certains être majorés ou créés par l’exposition précoce et/ou excessive aux écrans. L’impact de cette exposition peut être pour partie responsable de l’augmentation du nombre de demandes et l’engorgement des cabinets.