L'accès à la totalité de l'article est réservé aux adhérents
S'identifier - Pourquoi adhérer ?
AccueilPresseCommuniqués de presse

Communiqué de presse : L’intersyndicale des orthophonistes appelle à une mobilisation massive.

Communiqué de presse : L’intersyndicale des orthophonistes appelle à une mobilisation massive.

Le 6 septembre avait lieu une rencontre entre l’intersyndicale orthophoniste et deux conseillers du ministère de la Santé et de la Prévention.

Ce rendez-vous n’a pas abouti à des solutions, au contraire nous avons dû présenter, une fois de plus, nos revendications.

Nous voulons être entendus et, pour cela, nous soutenons les appels à la grève des 22 et 29 septembre 2022.

Le 22 septembre pour une journée d’action nationale dans la santé, le social et le médico-social et le 29 septembre pour les salaires.

Rapprochez-vous des syndicats grandes centrales de vos établissements afin de connaître les lieux de rassemblement.

Vous trouverez ci-dessous le Communiqué de Presse

Communiqué de presse – une équipe de bureau renouvelée, la FNO bien représentée

Carpimko : une équipe de bureau renouvelée, la FNO bien représentée

Ce jeudi 21 juillet 2022 se réunissait le premier conseil d’administration de la Carpimko après les élections qui ont renouvelé la moitié des administrateurs·rices. 

La FNO félicite le nouveau président  de la Carpimko, Stéphane Beulay, masseur kinésithérapeute représentant de la Fédération française des masseurs kinésithérapeutes rééducateurs (FFMKR)

Sylvie Arpin, orthophoniste représentante de la Fédération nationale des orthophonistes (FNO) est élue au poste de vice-présidente de la Carpimko et pourra ainsi continuer à porter les engagements et les objectifs de notre syndicat. 

Laurence Delsinne a été élue membre de 8 des 11 commissions de travail.

La FNO les félicite et salue leur investissement !

La FNO remercie vivement Marie-Anne François, orthophoniste et représentante de la FNO, ayant présidé la Carpimko ces 9 dernières années. 

Les objectifs de la FNO au sein de la Carpimko sont nombreux, tels que

  • la mise en place des 10% de bonification de pension à partir du 3è enfant 
  • la révision de l’assiette de calcul de la Contribution sociale généralisée (CSG) 
  • l’ouverture des droits aux prestations décès au partenaire de l’affilié lié par un PACS. 

Dans le contexte de réforme des retraites à venir, la FNO restera  très vigilante et  mobilisée pour protéger au mieux les orthophonistes. 

COMMUNIQUE DE PRESSE – Le point d’indice de la Fonction Publique enfin revalorisé, mais loin d’être à la hauteur des attentes de la profession

Le point d’indice de la Fonction Publique enfin revalorisé, mais loin d’être à la hauteur des attentes de la profession…

Le point d’indice de la Fonction Publique enfin revalorisé, mais loin d’être à la hauteur des
attentes de la profession…

Après 10 ans de gel du point d’indice, la Fédération nationale des orthophonistes se réjouit
de voir enfin le point d’indice revalorisé.
En effet, ce 7 juillet 2022 est sorti le décret 2022-994 portant sur la majoration du point des
agents publics rémunérés sur la base d’un indice.

Cette augmentation de 3,5% prend effet à compter du 1er juillet 2022, la valeur du point
devrait donc passer de 4,686 euros à 4,85 euros environ.
La conséquence de cette augmentation est, par exemple, pour un·e orthophoniste de la
fonction publique hospitalière, un gain de 73 euros brut pour un indice majoré de 445
(échelon 2) ou encore un gain de 91,32 euros brut pour un indice majoré de 558 (échelon 6).
La FNO dénonce néanmoins l’insuffisance de cette mesure qui ne permet pas de compenser
la perte de pouvoir d’achat ni de rémunérer à leur juste valeur le niveau de compétences et de
responsabilité des orthophonistes. Cette augmentation est bien en deçà de l’inflation qui est
estimée à 5,5% pour 2022 selon l’Insee.

Les orthophonistes fuient les établissements de santé, les postes ne sont plus pourvus et la
qualité des soins s’en trouve altérée.
Le maigre salaire n’est pas la seule raison de cette fuite. Les conditions de travail des
orthophonistes salarié·es, notamment de la fonction publique, se dégradent !
La FNO alerte depuis plusieurs années sur la situation des orthophonistes en salariat, qui
compromet fortement l’accès au soin en orthophonie et la formation initiale des étudiant·es.
La méconnaissance du métier d’orthophoniste par la hiérarchie, la non-reconnaissance de
nos compétences, la non-titularisation et la modification de nos missions sont autant
d’éléments qui mettent à mal les orthophonistes salarié·es.
La FNO réclame au plus vite une franche augmentation des salaires des orthophonistes,
sous peine de voir les conditions d’exercice se dégrader davantage.

COMMUNIQUE DE PRESSE – Une augmentation des quotas d’étudiant·es en orthophonie nettement insuffisante pour la rentrée 2022-2023…

Une augmentation des quotas d’étudiants en orthophonie nettement insuffisante pour la rentrée 2022-2023…

Il y a un an, la Fédération nationale des orthophonistes parvenait à obtenir du ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation l’assurance d’un déblocage de fonds supplémentaires à destination des centres de formation universitaires en orthophonie (CFUO), leur permettant d’accueillir davantage d’étudiant·es. En effet, le nombre d’étudiant·es prévu à l’admission en formation initiale était descendu de 960 en 2020 à 912 en 2021 (arrêté du 26 juin 2021). Cette situation était inacceptable, compte tenu de la pénurie d’orthophonistes.

Depuis plusieurs années, la FNO propose des mesures concrètes pour répondre à la problématique inquiétante de l’accès aux soins et de la démographie des orthophonistes. Une étude de 2021 menée par la FNO confirme la nécessité urgente d’agir pour améliorer l’accès aux soins en orthophonie. 

En effet, sur tout le territoire, le temps d’accès à des soins orthophoniques est bien trop élevé par manque d’orthophonistes, ce qui met à mal les patient·es comme les professionnel·les. Malgré plusieurs projets prometteurs mis en place par la FNO, les syndicats régionaux et les URPS orthophonistes, seule l’augmentation des quotas d’admission permettra une amélioration pérenne. Au manque de professionnel·les libérales·aux, s’ajoute le manque d’orthophonistes en salariat, faute, notamment, de salaires adaptés, avec une répercussion forte sur les cabinets libéraux. 

Depuis plusieurs années, la FNO demande une augmentation du quota de 100 places supplémentaires. L’arrêté paru le 1er juillet 2022pouvait laisser espérer une réelle avancée dans les moyens alloués aux universités. Passant à 973 étudiant·es admis·es en 1ere année à la rentrée 2022-2023, soit une augmentation de 61 places par rapport à 2021, mais de seulement 13 places par rapport à 2020, ce nombre reste largement insuffisant eu égard aux constats des approches populationnelles. Parmi ces 61 places, précisons que 15 places sont issues de l’ouverture d’un nouveau centre de formation.

Grâce à une coopération fructueuse entre l’université, l’équipe syndicale régionale et la FNO, le CFUO des Antilles ouvre en effet à la rentrée 2022. Même si cette ouverture représente une réelle avancée pour l’accès aux soins en Outre-mer, cela reste insuffisant globalement. 

A l’heure où il est admis que les 1000 premiers jours de l’enfant sont prioritaires, à l’heure où les personnes porteuses de troubles du neurodéveloppement, mieux identifiées, doivent bénéficier de soins précoces et intensifs en orthophonie pour assurer leur développement, à l’heure où l’on prône un accompagnement et des soins appropriés auprès des personnes âgées présentant des maladies neurodégénératives, à l’heure où la Haute Autorité de Santé réaffirme le rôle d’une intervention orthophonique intensive à la suite d’un AVC, nous avons tous et toutes besoin d’une réelle augmentation du nombre d’orthophonistes formé·es dans les CFUO de France.

La FNO se mobilise pour l’accès aux soins en orthophonie et se tient prête à toute action de concertation en ce sens.

Elections à la Carpimko – Les élues de la FNO représenteront les orthophonistes

Elections à la Carpimko – Les élues de la FNO représenteront les orthophonistes

Les élections se sont terminées ce mercredi 6 juillet à 13h. 

La liste de la Fédération nationale des orthophonistes portée par ses candidates Laurence DELSINNE et Leila PIERAGGI remporte 97,8% des suffrages

La liste des retraité·es portée par Francis DUSSERRE, kinésithérapeute et Marie-Thérèse ROUBET, infirmière, soutenus par la FFMKR, la FNI, la FNP, le SNAO, le SNMKR et la FNO est créditée des 84,03% de voix.

La FNO félicite ses candidat•es pour leur élection au sein du Conseil d’administration de la CARPIMKO. Elles rejoignent Sylvie ARPIN et Bruno SARRODET, déjà membre du Conseil d’administration de la CARPIMKO.

La FNO remercie toutes celles et tous ceux qui se sont exprimé•es et ont voté pour le programme porté par ses deux candidates.

Les résultats montrent néanmoins une participation de 16.16 %, en forte baisse par rapport à 2019 (43.5%). Malgré une importante campagne d’information et de mobilisation menée ces dernières semaines, la participation n’a pas été à la hauteur des enjeux.

La FNO prend acte de ce fort taux d’abstention dont nous ne pouvons qu’imaginer les raisons : premier vote électronique pour la CARPIMKO, difficultés d’accès aux identifiants voire au site du vote, mais aussi probablement un désintérêt plus profond pour cette élection qui pouvait sembler “jouée d’avance”dans ce contexte où seule la FNO présentait des candidates. La réforme des retraites entamée en 2019 a aussi pu donner un goût amer, tant le gouvernement s’était montré implacable et sourd  face à certaines revendications.

Dans le contexte décisif de réforme à venir, la FNO continuera à élaborer des projets et sera force de propositions auprès des différentes instances. 

Elle continuera de protéger nos droits et d’oeuvrer pour :

  • la baisse de la Contribution sociale généralisée (CSG) 
  • la bonification de 10% de la pension pour les orthophonistes ayant élevé 3 enfants 
  • la progressivité de la retraite
  • le renforcement de l’Avantage social vieillesse (ASV) 
  • une gouvernance spécifique aux praticien•nes de santé
  • la constitution de droits supplémentaires pour les affilié•es en cumul activité retraite

C’est dans cet esprit et avec ces objectifs que Laurence DELSINNE et Leila PIERAGGI, nouvellement élues, ainsi que Sylvie ARPIN et Bruno SARRODET (élus FNO depuis 2019) travailleront au sein du Conseil d’administration de la CARPIMKO.

COMMUNIQUE DE PRESSE – Quatre ministres dédiés à la santé,  à l’autonomie et aux professionnels de Santé – la FNO espère une amélioration conséquente

Quatre ministres dédiés à la santé,  à l’autonomie et aux professionnels de Santé – la FNO espère une amélioration conséquente

La Fédération nationale des orthophonistes félicite le Dr François Braun pour sa nomination à la tête du ministère de la Santé et de la Prévention. Nos félicitations vont également vers Mme Agnès Firmin Le Bodo, chargée auprès du ministre de la Santé et de la Prévention, de l’Organisation territoriale et des Professions de Santé, M. Jean-Christophe Combe, ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées et Mme Geneviève Darrieussecq, chargée des Personnes handicapées, auprès du ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées. 

Ce quatuor maintenant installé, les objectifs sont nombreux pour répondre aux différentes problématiques de santé, comme le manque cruel de professionnels, le vieillissement de la population ou encore la mise en place d’actions de prévention à tout âge de la vie. Les orthophonistes ont toujours pris part aux réflexions et aux actions dans  ces  domaines.

La FNO a immédiatement envoyé une demande de rendez-vous aux deux nouveaux ministres et aux deux nouveaux ministres délégués afin de leur exposer les problématiques urgentes propres aux orthophonistes: 

  • l’accès aux soins en orthophonie qui est pour beaucoup de patients une urgence absolue. Cette pénurie impacte tant les patients, pour qui les soins sont retardés, que les orthophonistes qui ne peuvent plus répondre à la demande et dont la santé est mise à mal.
  • l’accès direct en orthophonie, déjà prévu par la loi depuis plusieurs mois  qui doit être mis en application au plus vite afin de permettre un adressage plus efficace. 
  • la baisse du pouvoir d’achat des orthophonistes, après plus de dix ans sans augmentation de notre lettre clé et une inflation qui explose. 

La FNO se tient disponible pour travailler avec ses ministères de tutelle afin d’améliorer au plus vite les conditions de travail des orthophonistes et les conditions d’accès aux soins pour les patients. 

De nombreuses propositions ont déjà été faites aux précédents gouvernements, malheureusement souvent sans retour. La FNO espère que ce nouveau gouvernement permettra une avancée main dans la main avec les professionnels de santé, et notamment les orthophonistes. 

COMMUNIQUE DE PRESSE – LA FNO FAIT SES PROPOSITIONS POUR AMELIORER L’ACCES AUX SOINS URGENTS

LA FNO FAIT SES PROPOSITIONS POUR AMELIORER L’ACCES AUX SOINS URGENTS

Emmanuel Macron a mandaté le Docteur François Braun afin d’identifier rapidement des solutions pour améliorer et renforcer l’accès aux soins urgents. 

La Fédération nationale des orthophonistes, mobilisée depuis des années sur le sujet, propose aujourd’hui les solutions suivantes à intégrer dans cette mission flash : 

Elles peuvent être immédiatement mises en œuvre, en concertation avec la profession et serviront les patient·es, les orthophonistes et le parcours de soins global !

ACCÈS DIRECT généralisé aux soins en orthophonie

Aujourd’hui, 20% des bilans orthophoniques ne sont pas suivis de prises en soins : un constat sans appel, la prescription ne joue pas son rôle de filtre. L’accès direct permettra aux orthophonistes de filtrer directement les demandes et réorienter les usagèr·es lorsque cela est nécessaire tout en fluidifiant le parcours de soins et en dégageant du temps de soins tant pour les orthophonistes que pour les prescripteur·rices. Les orthophonistes ont déjà les compétences cliniques et l’expertise pour cela, il est temps de leur donner la réglementation qui va de pair.

➔ Comment ? Un premier pas a été franchi en octobre 2021 par la LFSS 2022. Six départements doivent faire l’objet d’une expérimentation. Cette expérimentation au cadre très restrictif et dont la mise en place patine n’est pas une ambition suffisante pour nos patient·es. Le temps presse, déployons dès maintenant l’accès direct sur tout le territoire !

INTEGRATION DES ORTHOPHONISTES DANS LES SERVICES D’ACCÈS AUX SOINS (SAS)

Le SAS est un service d’orientation de la population dans leur parcours de soins. Il permet d’accéder à distance à un·e professionnel·le de santé. Permettre ce premier contact en direct avec un ou une orthophoniste, c’est prendre en compte les demandes de soins et les inquiétudes des usagèr·es du système de santé, c’est apporter une première réponse et orientation à leurs besoins.

➔ Par l’ouverture du Service d’accès aux soins (SAS) aux orthophonistes, dans le cadre des soins non programmés

CREATION DE NOUVEAUX ACTES REPONDANT A L’URGENCE : LA DYSPHAGIE, LES SOINS POST CHIRURGIE ORL

 Des situations d’urgence auxquelles les orthophonistes savent faire face !
En salariat, en unité de soins neurovasculaire ou en post chirurgie ORL, afin de répondre immédiatement aux besoins de soins des patient·es, réduire le taux de séquelles et la durée des soins qui seront ensuite réalisés en libéral mais aussi améliorer l’orientation des patient·es qui en auront besoin, des postes doivent être créés et consolidés et les orthophonistes doivent pouvoir agir en toute autonomie.

➔  L’aspiration endo trachéale ou encore l’expertise en vidéofluoroscopie doivent pouvoir être réalisés par des orthophonistes, après réalisation d’une formation spécifique

En libéral, les orthophonistes doivent pouvoir pratiquer ces actes qui permettent de meilleures conditions de travail pour la profession et des soins au plus proche des besoins pour les patients.Il est encore temps d’agir mais il y a urgence !

Contact presse : Sarah Degiovani, Présidente de la FNO – 06 48 13 46 39

XXIXème congrès de la FNO à Arles – Communiqué de presse

Congrès de la Fédération Nationale des Orthophonistes

Le Conseil d’administration de la Fédération Nationale des Orthophonistes (FNO), réuni à Arles à l’occasion de son XXIXème congrès, a élu sa nouvelle équipe fédérale, ce jeudi 9 juin 2022.

Un nouveau texte d’orientation a été adopté définissant les objectifs politiques du nouveau mandat fédéral. Ce nouveau projet, dans la continuité des orientations du mandat précédent, s’appuie à la fois sur les résultats de la vaste consultation des « Assises de l’Orthophonie » et des évolutions de la profession à venir.

Bureau fédéral de la FNO – Mandat 2022-2025

  • Sarah Degiovani, orthophoniste en Ile de France, Présidente.
  • Marie Dutilleul, orthophoniste dans les Hauts de France, Secrétaire Générale.
  • Aurore Brunel, orthophoniste en Provence-Alpes-Côte d’Azur-Corse, Trésorière.
  • Emily Benchimol, orthophoniste en Ile de France, Vice-Présidente chargée del’exercice libéral.
  • Marie Tabaud-Deboth, orthophoniste en Ile de France, Vice-Présidente chargée del’exercice libéral.
  • Antoinette Lejeune, orthophoniste en Hauts de France, Vice-Président chargée del’exercice salarié.
  • Alice Perdereau, orthophoniste en Auvergne-Rhône-Alpes, Vice-Présidente chargéede la formation initiale et de l’accès à la vie professionnelle.
  • Aurélie Josse, orthophoniste en Occitanie, Vice-Présidente chargée de la formationcontinue
  • Aurélien Bresson, orthophoniste en Grand-Est, Vice-Président chargé de la prévention et de la promotion de la santé
  • Anne François-Saint-Cyr, orthophoniste en Martinique, Vice-Présidente chargée dudéveloppement de projets.
  • Marion Baudis, orthophoniste en Occitanie, Vice-Présidente chargée de la Stratégieet de la Communication Politique.
  • Nathalie Scarsi-Bounine, orthophoniste en Nouvelle Aquitaine, Secrétaire Généraleadjointe.Contact presse : Sarah Degiovani, Présidente de la FNO – 06 48 13 46 39

XXIXème congrès fédéral de la Fédération Nationale des Orthophonistes 

L’Orthophoniste et sa pratique, à Arles du 9 au 11 juin 2022 

La Fédération Nationale des Orthophonistes et le Syndicat Des Orthophonistes de la Région
Provence-Alpes-Côte d’Azur-Corse organisent les 9, 10 et 11 juin prochains, le XXIXème congrès
fédéral de la FNO. Son thème, « L’Orthophoniste et sa pratique », s’inscrit une fois de plus dans la
continuité des « Assises de l’Orthophonie » de 2021 et qui permit une consultation de la profession.

Ce congrès permettra d’adopter et d’exposer le projet politique que mettra en œuvre la nouvelle
équipe fédérale élue jeudi 9 juin 2022.
Il sera également l’occasion de débats autour des grands thèmes qui déterminent la position
actuelle et l’évolution de la profession dans le paysage de santé français.

Les débats s’articuleront autour de plusieurs temps forts

• Une table-ronde sur « Les orthophonistes en France : état des lieux et perspectives »
introduite par la présentation de l’étude nationale sur la répartition des professionnel·les et
l’adéquation entre l’offre et la demande de soins, menée l’automne dernier par Joy Raynaud,
Spécialiste de l’accès aux soins, consultante et docteur en géographie et aménagement du
territoire, étude à laquelle près de 7 000 orthophonistes exerçant en libéral ont répondu.
S’ensuivront des échanges entre des élu·es de la FNO, de la FNEO (Fédération Nationale des
Etudiants en Orthophonie), des acteurs associatifs œuvrant pour l’accès aux soins en
orthophonie (Plateforme Prévention Soins Orthophonie) et les orthophonistes présent·es
dans la salle

• Une deuxième table ronde sur les Pratiques de terrain et les enjeux de la coordination en
présence d’un·e représentant·e de la Caisse Nationale d’Assurance maladie et des élu·es de
différents syndicats de professionnel·les de santé exerçant en libéral (infirmier,
masseurkinésithérapeute, médecin, orthophonistes et orthoptistes), membres d’intersyndicales ou
de l’Union Nationale des Professionnels de Santé libéraux dont laquelle travaille la FNO

o Un atelier sur la santé et les risques psycho-sociaux des orthophonistes
o Un atelier sur l’évolution du cabinet Libéral
o Un atelier sur l’évolution de l’exercice en salariat
o Un atelier 3 sur les pratiques et les techniques innovantes
o Un atelier 4 sur les stratégies de communication du ou de la représentant·e
syndical·e


Le congrès fédéral, un rendez-vous incontournable pour la profession,
fondateur de l’avenir d’une profession impliquée et fière de son identité


Contacts presse :
Anne DEHÊTRE – Présidente de la FNO – 06 78 12 51 48

COMMUNIQUE DE PRESSE- La liste d’Attente Territoriale commune – Un nouveau service gratuit pour faciliter l’accès aux soins des patients

La Liste d’Attente Territoriale commune 

Un nouveau service gratuit pour faciliter l’accès aux soins des patients

 et soutenir les orthophonistes, 

mis en œuvre par les URPS orthophonistes et la FNO, 

en partenariat avec Idelyo

La Fédération Nationale des Orthophonistes propose depuis 2018 plusieurs solutions face à la pénurie grandissante des soins en orthophonie sur tout le territoire.

Les représentant·es des URPS, des syndicats régionaux, ne veulent pas rester passifs devant l’embolisation des cabinets d’orthophonie, et des difficultés d’accès aux soins croissantes pour les patient·es, du fait de la tension démographique de notre profession. 

Ce déséquilibre important entre l’offre et la demande de soins dans la quasi-totalité des bassins de vie français fait courir le risque et engendre un épuisement professionnel (burn-out) pour de nombreux et nombreuses orthophonistes en libéral. Il met en danger les patient·es qui devraient avoir recours à leurs soins…

La Liste d’Attente Territoriale des orthophonistes : une des solutions pensées par la FNO, et mise en œuvre par certaines URPS orthophonistes pour soulager les professionnels et soutenir les recherches des patients.

Il s’agit d’une solution de géolocalisation pour orienter les patient·es et créer un dynamisme de réponse à la demande de soins ainsi qu’une mutualisation des listes d’attentes des orthophonistes, permettant de libérer du temps de soin par une diminution du temps administratif.

Ce nouveau dispositif est offert pour ses utilisateurs et utilisatrices : les patient·es comme les orthophonistes. 

Il est financé par les URPS qui abonnent tous et toutes les orthophonistes en libéral de leur région. Les orthophonistes intéressé·es n’auront qu’à confirmer leur adhésion, et pourront ainsi intégrer gratuitement le dispositif.

Cette solution répond aux normes de sécurisation des données de santé. 

Il s’agit d’un site internet qui : 

  • permet aux patient·es d’effectuer une demande unique de rendez-vous auprès des orthophonistes de leur secteur à partir d’un questionnaire en ligne ;
  • permet aux orthophonistes de recevoir les demandes des patient·es de leur secteur et/ou de consulter la liste d’attente de leur territoire.

Les URPS Orthophonistes, la Fédération Nationale des Orthophonistes et ses syndicats régionaux se réjouissent de la mise en place de cette solution en collaboration avec Idelyo, société française basée à Paris et créée par des professionnels de santé.