L'accès à la totalité de l'article est réservé aux adhérents
S'identifier - Pourquoi adhérer ?

La formation est actuellement dispensée par 20 Centres de Formation universitaires en Orthophonie (CFUO) en France.
La durée des études est de 5 années à l’issue desquelles est délivré le Certificat de Capacité d’Orthophoniste (CCO), diplôme de grade Master.

Modalités d’accès aux études
L’accès est possible sous réserve d’être titulaire du Baccalauréat ou d’un titre admis en équivalence
, être scolarisé(e) en terminale sous réserve de réussite au Baccalauréat, ou être titulaire d’un diplôme d’accès aux études universitaires (D.A.E.U.)
L’entrée en première année dépend de la réussite à un examen d’aptitudes. Trois catégories d’épreuves coexistent. Elles évaluent d’une part les aptitudes sensorielles, motrices et relationnelles, d’autre part la communication écrite et pour finir la communication orale.
Chaque centre de formation organise l’examen d’aptitudes et admet autant d’étudiants que le quota ministériel le lui permet.

Programme théorique
Les « matières » sont réparties en 12 Unités d’Enseignement (UE)
qui permettent aux étudiants de valider des ECTS.
– 300 ECTS sont nécessaires pour obtenir le Certificat de Capacité d’Orthophoniste au grade de Master.
– 180 ECTS sont acquis après 3 ans de formation. Ce niveau Licence ne permet pas d’exercer le métier d’orthophoniste. Les 2 années suivantes permettent de valider 120 ECTS de plus. Seule la réussite à ces 5 années donne la possibilité d’exercer notre profession.
Les 20 centres de formation délivrent chacun 3 158 h de formation théorique auxquelles s’ajoutent 2 040 h de stage, réparties sur les 10 semestres.
Le décret introduit un parcours personnalisé : l’étudiant choisit des UE librement au sein de l’offre de formation de l’université. Il peut choisir de suivre ces UE au sein du parcours recherche mis en place par le CFUO, dans l’optique, par exemple, de poursuivre vers un doctorat après obtention du diplôme.

Les stages
Ils sont de 3 types : des stages de découverte, des stages d’observation professionnelle (ou stages cliniques)  et des stages de sensibilisation à la recherche.
– Les stages de découverte sont courts. Ils ont lieu au début des études, dans des structures d’accueil de la petite enfance et/ou de la personne âgée, en milieu scolaire, en structure de soins ou dans un cabinet libéral.
– Les stages cliniques amènent les étudiants à une autonomie progressive. Durant cette période de stage (qui s’étale du semestre 5 au semestre 10), l’étudiant doit obligatoirement réaliser un stage « long », dans la même structure sur 2 semestres consécutifs. Ce stage doit notamment permettre un suivi régulier des patients et une vision globale de la démarche thérapeutique en orthophonie.
– Le stage de sensibilisation à la recherche intervient au semestre 7, soit au début du cursus Master. Il doit être de 4 semaines minimum, dans un laboratoire adossé à l’université.

Le mémoire
Il peut être de 2 types
: à orientation professionnelle ou de recherche (si l’étudiant a suivi le parcours recherche).
Les mémoires à orientation professionnelle (dits « cliniques ») peuvent s’orienter suivant différents axes :
– Un mémoire bibliographique fondé sur une analyse critique de la littérature
– Une analyse de pratiques professionnelles
– Un mémoire consistant en une analyse critique, s’appuyant sur l’expérience clinique et s’inscrivant dans un champ théorique déterminé
– Un mémoire consacré, par exemple, à l’histoire d’une pratique professionnelle, de l’évolution d’un courant d’idées, d’une technique diagnostique ou thérapeutique.
Les mémoires de recherche sont réalisés au sein d’une unité de recherche. Le directeur de mémoire, dans ce cas, doit obligatoirement être un enseignant-chercheur, un chercheur ou un orthophoniste titulaire d’un doctorat.

Pour en savoir plus :

Article mis à jour le 20 septembre 2018
Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, écrivez nous à contact@fno.fr