L'accès à la totalité de l'article est réservé aux adhérents
S'identifier - Pourquoi adhérer ?

2019 : une année importante pour la retraite

Les élections vont avoir lieu pour renouveler une partie du conseil d’administration de la Carpimko. Cotisants et retraités vont être appelés à voter.

Il s’agit d’un vote par correspondance. Les listes qui seront autorisées à se présenter vont être validées au cours de la commission de validation qui se tiendra au siège de la Carpimko, à St Quentin en Yvelines le 6 mai 2019. Le matériel de vote sera envoyé aux affiliés à partir de la fin-mai. Le scrutin sera clos le 20 juin 2019 à minuit, le tampon de la poste faisant foi. Tout vote envoyé après cette date ne sera pas pris en compte.

La FNO présente une liste pour les cotisants comportant un titulaire et un suppléant et une liste pour les retraités, cette dernière étant commune à tous les syndicats et fédérations des praticiens de santé. Les représentants et leur programme vous seront présentés dès que les listes auront été validées.

La réforme qui s’annonce risque d’être très douloureuse pour les orthophonistes. La FNO et les autres syndicats et fédérations représentant les auxiliaires médicaux se sont unis afin de défendre nos retraites mais aussi notre exercice professionnel qui va être mis en danger si l’augmentation de cotisation prévue est mise en place sans aménagements.

Vous trouverez ci-dessous des articles au sujet de la retraite des libéraux. Les différents articles présents sur cette page vous permettront de comprendre le système actuel et les dangers de la future réforme.

Le vote pour vos représentants à la Carpimko est donc encore plus essentiel cette année afin de leur donner une légitimité renforcée pour défendre vos droits actuels et futurs.

Réforme des retraites : la FNO rencontre le HCRR

Anne Dehêtre, Présidente de la FNO, et Marie-Anne François, Chargée de mission retraite de la FNO et Présidente de la Carpimko, participent le 14 mai à une nouvelle réunion de travail sur la réforme des retraites au Haut-Commissariat à la Réforme des Retraites (HCRR), au Ministère des Solidarités et de la santé.

Les syndicats de praticiens de santé (kinés, infirmières, orthophonistes, orthoptistes, pédicure-podologues) seront une nouvelle fois réunis pour représenter les professionnels libéraux et défendre un système de retraite adapté. Les droits de solidarité, la transition emploi-retraite entre autres seront abordés.

Garantir le fragile équilibre économique de nos cabinets, prendre en compte les spécificités et contraintes de nos professions : telles sont les priorités de nos représentants !

Élections Carpimko : listes et programmes

Des élections ont lieu pour renouveler une partie du conseil d’administration de la Carpimko. Cotisants et retraités sont appelés à voter. Il s’agit d’un vote par correspondance. Les listes de représentant·e·s et leur programme sont accessibles ci-dessous. Le scrutin sera clos le 20 juin 2019 à minuit, cachet de la poste faisant foi.

La FNO présente :

 – Une liste pour les cotisants comportant une titulaire et un suppléant

 – Une liste pour les retraités, commune aux syndicats des praticiens de santé

Retraites en danger, tou·te·s mobilisé·e·s ! Votez ! La défense de vos droits passe par votre voix

 

Liste pour les cotisants : cliquez sur une image pour télécharger le document

  

 

Liste pour les retraités : cliquez sur une image pour télécharger le document

    

La retraite en pratique

Vous désirez prendre votre retraite mais vous craignez de vous perdre dans les méandres administratifs ou d’oublier une démarche importante. La FNO vous propose de vous aider grâce à un relevé le plus complet possible des démarches à accomplir avant de profiter d’un repos bien mérité.

Vous trouverez ci-dessous un article issu du Magazine L’Orthophoniste N°388 paru en avril 2019 :

Une réforme des retraites en douceur? Pas pour les orthophonistes!

Une première rencontre entre praticiens de santé (tous les syndicats représentatifs des auxiliaires médicaux étaient présents) et le Haut-commissaire à la réforme des retraites (HCRR) a eu lieu le 29 janvier 2019 au ministère de la Santé.

Vous trouverez ci-dessous un article issu du Magazine L’Orthophoniste N°387 paru en mars 2019 :

La retraite en questions

Le système de retraite français est multiple, donc complexe. Il peut être difficile de s’y retrouver, ce qui entraîne des questions, des incompréhensions. Cet article a pour objectif de répondre aux questions que vous pouvez vous poser, questions qui peuvent être basées sur des idées reçues.

Vous trouverez ci-dessous un article issu du Magazine L’Orthophoniste N°385 paru en janvier 2019 :

Cotisations et prestations : comparatif Carpimko / régime salariés

La Carpimko vous est contée

Alors qu’une réforme des retraites tendant vers un système universel est en route, nous vous proposons une présentation de notre caisse de retraite avec notamment les différents régimes qui la composent. Connaître son actuel fonctionnement devrait permettre une meilleure compréhension des profondes modifications à venir et une meilleure implication de chacun pour défendre nos droits et nos intérêts.

Vous trouverez ci-dessous un article issu du Magazine L’Orthophoniste N°384 paru en décembre 2018 :

Maladie, Invalidité-décès : état des lieux et évolutions

Le domaine de la protection sociale est complexe. Si nous sommes dans l’obligation de nous acquitter d’un certain nombre de cotisations, il n’est pas toujours facile d’identifier les bons interlocuteurs et plus globalement d’évaluer en retour les droits ouverts par ces mêmes cotisations en cas de maladie, d’invalidité ou de décès pour soi ou pour ses proches.

Vous trouverez ci-dessous un article issu du Magazine L’Orthophoniste N°386 paru en février 2019 :

Communiqué de presse de la FFPS sur les retraites

RÉFORME DES RETRAITES : RÉGIME UNIVERSEL = RÉGIME UNIQUE ?

Si tel était le cas, cette équation signifierait tout simplement la mort d’un nombre considérable d’entreprises libérales et indépendantes. A commencer par celles des praticiens de santé. Comment en effet supporter à minima un doublement des cotisations voire une multiplication par quatre ?

Tout ça parce que le modèle unique serait celui des salariés : cotisations de 28% sur le salaire brut. Pourquoi vouloir aligner notre seul régime des retraites sur celui des salariés ? Le choix d’un exercice libéral implique des différences avec le salariat dans nombre de domaines notamment nombre d’heures travaillées, congés payés, jours de carence pour arrêt de travail (3J versus 90J), tarifs opposables, revenus fluctuants, etc.

Notre régime retraite a participé depuis très longtemps à la compensation nationale, permettant ainsi de maintenir à flot certains régimes déficitaires. Notre régime retraite est un des mieux gérés. Notre régime retraite baisse son taux de rendement depuis plusieurs années afin de pérenniser les prestations. Notre régime de retraite a des réserves constituées par ses cotisants.

Alors les syndicats adhérents à la Fédération Française des Praticiens de Santé (FFPS)*, représentant toutes les professions de santé cotisant à la CARPIMKO, le crient haut et fort : nous n’acceptons pas que cette réforme s’applique à l’identique des salariés sans en prendre en compte la réalité de nos exercices. Cette réforme, pour être universelle et juste, doit respecter les spécificités de l’exercice libéral en général et celles des auxiliaires médicaux en particulier comme l’avait souligné le Haut-Commissaire à la Réforme des Retraites.
Cette réforme doit en premier lieu ne pas mettre en péril l’équilibre économique de nos cabinets, ce qui n’est pas le cas à l’heure actuelle dans les présentations successives que nous avons eues. Repousser la cible de la réforme à 15 ou 20 ans ne fait que reporter les problèmes sur les générations
futures.

Ceci est inacceptable. La FFPS mettra tout en œuvre pour participer à une réforme qui prendra en compte les spécificités et les contraintes de ses membres et qui garantira l’équilibre économique déjà fragile de nos cabinets.

*Créée en août 2017, la FFPS se compose des principaux syndicats d’infirmiers libéraux, de masseurs-kinésithérapeutes, d’orthophonistes, d’orthoptistes et de pédicures-podologues, à savoir : Convergence infirmière, la FFMKR, la FNI, la FNO, la FNP, l’ONSIL, l’UNSMKL ainsi que le SNAO.