L'accès à la totalité de l'article est réservé aux adhérents
S'identifier - Pourquoi adhérer ?
AccueilActualitésCadre législatif

Retraites : Des réunions près de chez vous !

Cher·e·s collègues,

  • Vous vous posez des questions sur l’impact de la réforme des retraites pour les orthophonistes ?
  • Vous vous interrogez sur la stratégie menée par la FNO ?
  • Vous voudriez comprendre quels sont les mécanismes de compensation des hausses de cotisation retraite prévues ?
  • Vous manquez d’information ?

Les syndicats régionaux ou départementaux vous invitent à des réunions d’informations ou d’échanges sur le thème de la réforme des retraites.

Les lieux, dates et modalités d’inscription seront reportées sur cette page au fur et à mesure de leur publication par les syndicats régionaux et départementaux.

Vous pouvez également les retrouver sur la page Facebook de la FNO !

Prochaines réunions

Jeudi 12 mars

Midi-Pyrénées

  • à 20h à Labège (31), à l’espace Diagora
  • Inscription gratuite et obligatoire sur l’événement Facebook du SDORMP

 

Jeudi 19 mars

Île de France

  • à Paris, Fiap Jean Monnet, 30 rue Cabanis, Paris XIII, dans le cadre de l’assemblée générale du syndicat
  • Informations : sdop@orange.fr

Liste des réunions à venir

 

Réunions ayant déjà eu lieu

Jeudi 20 février

Lorraine

  • à 19h30 à Nancy, brasserie Excelsior, 50 Rue Henri-Poincaré en présence d’Anne Dehêtre, présidente de la FNO et de Séverine Cavagnac-Wurtz, secrétaire générale de la FNO
  • Informations : syndicat.sro.lorraine@gmail.com

Franche-Comté

 

Samedi 15 février

PACA

  • à 09h30 à Avignon, à l’hôtel Novotel Centre, en présence d’Anne Dehêtre, présidente de la FNO
  • Informations : sdorpacac@gmail.com

 

Vendredi 14 février

PACA

  • à 20h à Marseille à l’hôtel Ibis Gare St Charles, square Narvik, esplanade St Charles, en présence d’Anne Dehêtre, présidente de la FNO
  • Informations : sdorpacac@gmail.com

 

Jeudi 13 février

Normandie

Limousin

Franche-Comté

 

Mercredi 12 février

Picardie

Pays de la Loire

  • à 19h30 à Nantes, à la maison des syndicats, salle E, gare de Nantes-État
  • Informations : contact@sropl.fr

Bretagne

  • à 19h à Quimper, à l’Hôtel IBIS Rue Gustave Eiffel
  • Informations : fnosiob@gmail.com

 

Lundi 10 février

Pays de la Loire

  • à 19h30 à La Roche-sur-Yon, à l’hôtel Kyriad, boulevard Arago
  • Informations : contact@sropl.fr

 

Samedi 8 février

Pays de la Loire

  • à 10h à Longué-Jumelles (Maine-et-Loire), salle du Lathan, à la Mairie
  • Informations : contact@sropl.fr

 

Vendredi 7 février

Aquitaine

Franche-Comté

Guyane

 

Mardi 4 février

Île-de France

  • à 20h30 à Paris (XIII), au Fiap Jean Monnet, 30 rue Cabanis (Métro Saint-Jacques ou Glacière)
  • En présence d’Anne Dehêtre, présidente de la FNO
  • Informations : sdop@orange.fr

Aquitaine

  • à 19h à Pau, au Novotel Lescar, dans le cadre de l’assemblée générale du SDOPA. En présence d’Anne Dehêtre (en visioconférence), présidente de la FNO
  • Informations : sro.aquitaine@gmail.com

Rhône-Alpes

 

Samedi 1er février

Auvergne

  • à 9h00 à l’Ibis Style Les Artistes, 97, avenue de la République à Clermont-Ferrand
  • Informations : sorauvergne@yahoo.fr

Poitou-Charentes

  •  de 10h à 12h au Brit Hôtel, rue des Frères Lumière, à Poitiers
  • en présence de la présidente du SROCPL, Mélanie Merveille, et de 2 administratrices fédérales. Les étudiants sont invités.
  • Informations : srocpl.presidentes@orange.fr

Ile de La Réunion

  • à 9h30 à l’espace de coworking Lizine La Mare, Cuves de la Mare 2, bâtiment C, 30 rue André Lardy, à Sainte-Marie
  • Inscriptions et informations : presidence.sorr@gmail.com

Rhône Alpes

  • à 14h, à l’Hôtel Mercure, 11 rue de Général Mangin à Grenoble
  • Inscription et informations :  sdorra.fno@wanadoo.fr

 

Vendredi 31 janvier

Poitou-Charentes

Bretagne

  • 19h45 à Rennes, à la Maison des associations
  • Réunion gratuite ouverte à tous les orthophonistes, adhérents ou non-adhérents
  • Informations :  fnosiob@gmail.com

Ile de La Réunion

  • à 18h30 au CARé Coworking, 62 Rue Adrien Lagourgue,  au Piton Saint-Leu
  • Inscriptions et informations : presidence.sorr@gmail.com

 

Mercredi 29 janvier

Provence-Alpes-Côte d’Azur

Bretagne

  • 18h45 à l’hôtel IBIS d’Auray, route de Quiberon, 2 avenue Roland Garros à Auray
  • Réunion ouverte à tous , non adhérents et adhérents
  • Informations : 02 97 56 22 22 ou fnosiob@gmail.com

Nord-Pas de Calais

  • de 20h à 22h à l’hôtel Mercure Lille Aéroport, 110 rue Jean Jaurès à Lesquin
  • Informations : sronp@wanadoo.fr

 

Vendredi 24 janvier

Martinique

  • à 18h30, à Fort de France, lors de l’Assemblée Générale du SDOM qui aura lieu au CHU Maison de la Femme, de la Mère et de l’Enfant (Salle Rotonde 2ème étage)
  • Informations : sdomartinique@gmail.com

Rhône-Alpes

  • à 20h à Valence, à l’hôtel IBIS Valence Sud, 355, avenue de Provence, à Valence
  • Informations :  sdorra.fno@wanadoo.fr

Jeudi 23 janvier

Rhône-Alpes

  • à 19h30 à Lyon, Résidence Ôtelia, 200, boulevard Berthelot, à Lyon (VIIème arrdt)
  • Informations : sdorra.fno@wanadoo.fr

 

Mercredi 22 janvier

Rhône-Alpes

  • à 20h30 à Saint-Étienne, Salle d’animation de l’hôpital de la Charité (salle ciné, bâtiment N – RDC), 44, rue Pointe Cadet à Saint-Étienne
  • Informations : pascalemasseboeuf@wanadoo.fr

Covid : la FNO entendue sur le calcul des aides Cnam-TS 

Aides Cnam-TS : les honoraires conventionnés issus des structures de soins seront pris en compte pour le calcul de la compensation de perte d’activité.

La FNO se réjouit d’avoir été entendue par Olivier Véran, ministre de la santé, et par Nicolas Revel, directeur de la Cnam-TS.

Les honoraires conventionnés tirés de l’activité réalisée dans le cadre de structures de soins seront bien pris en compte pour le calcul de la compensation de la perte d’activité (aide au paiement des charges).

Depuis ce vendredi 3 juillet 2020, les orthophonistes libéraux peuvent en effet déclarer, en plus de leurs honoraires facturés et à facturer sur la période de crise, leurs honoraires issus d’activité non salariée pour les structures de soin, pendant cette même période.

Il faut maintenant ajouter aux honoraires issus du SNIR 2019, les honoraires 2019 issus d’activité non salariée réalisée en structure de soins.

Nous vous rappelons que les remplaçants ne peuvent pas prétendre à cette aide.

Mobilisation du 30 juin : reportage France 3 IDF

Reportage diffusé le 30 juin dans le Journal télévisé 19/20 de France 3 Paris -Île de France.

“Les oubliés du Ségur dans la rue”.

A quelques jours de la fin du Ségur de la santé, les personnels hospitaliers ont de nouveau manifesté à Paris pour réclamer plus de moyens.

Dans le cortège des médecins, des infirmiers, mais aussi des professions “moins en vue” comme les orthophonistes, notamment. Ils ont peur d’être les grands oubliés de cette concertation.

Cliquez ici pour lire la vidéo (à partir de 2’40”). Avec une intervention de Chantal Aubry, présidente du syndicat des orthophonistes d’Île-de-France (SDOP-IDF), à partir de 4’26”.

Télésoin en orthophonie : poursuite du remboursement à 100%

La Fédération nationale des orthophonistes avait interpellé la Caisse nationale d’assurance-maladie afin d’obtenir la poursuite de la prise en charge intégrale des actes d’orthophonie en télésoin.

La caisse, par l’intermédiaire de Mme Claire Traon, (responsable adjointe du département des professions de santé) a transmis à la FNO une réponse favorable à sa demande : “Les actes de télésoins des orthophonistes seront pris en charge dans les mêmes conditions – prise en charge à 100% par l’assurance-maladie – jusqu’à une date précisée par décret et au plus tard jusqu’au 31 décembre 2020, dans l’attente d’une traduction conventionnelle de ces mesures.”

La FNO se réjouit de cette réponse qui sécurise le télésoin pour les orthophonistes libéraux.

Établissements médico-sociaux : lettre à Olivier Véran

Courrier envoyé le 29 juin 2020 à Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé

Suite à la publication du Journal Officiel n°0144 en date du 13 juin 2020, la Fédération Nationale des Orthophonistes (FNO) déplore une fois de plus le manque de considération du gouvernement envers les orthophonistes salarié·e·s comme libéraux.

Les postes d’orthophonistes dans le secteur médico-social sont morcelés, sous-rémunérés en regard du niveau de compétences des orthophonistes et en voie disparition, au mépris des besoins des patients. Le public accueilli par ces structures nécessite presque toujours une prise en soin intense et régulière en orthophonie (TSA, dys, syndromes génétiques, maladies neurodégénératives, dysphagies…).

Or, de nombreuses structures médico-sociales ne pourvoient pas leurs postes d’orthophonistes et reportent les demandes de soins sur les orthophonistes libéraux, alors même que ces dernier·e·s travaillent à flux tendu en raison d’une démographie insuffisante.

Soucieux·se de permettre l’accès aux soins à ces patients, les orthophonistes acceptent parfois d’établir et de signer une convention avec les structures, afin d’éviter les situations de double prise en charge financière.

Pourtant, ces orthophonistes, qui ont bien souvent assuré les soins auprès de leur patient·e·s durant cette période de crise sanitaire, ne toucheront pas la prime attribuée aux professionnels travaillant au sein des structures médico-sociales. Mais le mépris va plus loin encore, les revenus issus des soins dispensés dans le cadre d’un conventionnement avec ces structures ne sont pas pris en compte dans le calcul de l’aide financière de la CNAM (téléservice dédié), alors même que ces revenus sont considérés comme des revenus conventionnés depuis la signature de l’Avenant 14 à la Convention nationale des orthophonistes.

La FNO est indignée de ce nouveau manque de considération envers ces orthophonistes, seul·e·s face aux difficultés d’accessibilité aux soins et écarté·e·s des dispositifs financiers de valorisation et de reconnaissance.

Ségur de la santé : la FNO ambitieuse pour les orthophonistes

Depuis le lancement du Ségur de la santé le 25 mai, les annonces ministérielles se suivent et restent à l’état d’affichage politique…

Cependant, le  ministre de la Santé a affirmé qu’il tiendrait compte de toutes les contributions.

La FNO a déjà déposé auprès du gouvernement ses propositions pour l’orthophonie et les orthophonistes.

La FNO, avec la Fédération Française des Praticiens de Santé (FFPS), a contribué à des propositions sur l’avenir du système de soins et sa réorganisation.

La FNO et ses syndicats régionaux, ses représentants nationaux, régionaux, départementaux, ses adhérents, ensemble, nous devons nous saisir de ces différents canaux de contribution afin de réaffirmer les revendications des orthophonistes :

Pour tous les orthophonistes qu’ils soient en libéral ou en salariat :

  • suppression du terme auxiliaire médical dans le Code de la Santé Publique
  • révision du calcul de l’Objectif  National des dépenses d’assurance maladie (ONDAM) fondé sur la réalité des besoins en soins
  • augmentation des quotas d’étudiants inscrits en première année d’orthophonie
  • accès direct au bilan orthophonique pour certaines pathologies
  • reconnaissance d’équipes de soins ouvertes autour du patient et rémunération de la coordination
  • pérennisation du télésoin en orthophonie

Pour les orthophonistes libéraux :

  • revalorisation des actes des orthophonistes libéraux et création d’actes de soins indirects (prévention, accompagnement des aidants, supervision des équipes…)

Pour les orthophonistes salariés :

  • Création d’un corps des orthophonistes dans la Fonction Publique Hospitalière
  • Nouveau bornage indiciaire (490 en début de carrière – 1067 en fin de carrière)
  • Reclassement des orthophonistes de la Fonction Publique Territoriale en catégorie A

Le 10 juin, la FNO a donc fait parvenir au Comité Ségur National sa contribution syndicale aux 4 piliers qui constituent le socle de réflexion du Ségur (cliquez ici pour lire la contribution).

Sur le terrain, participez :

  • Les URPS orthophonistes peuvent  contribuer en répondant à l’enquête en ligne diffusée par les Conférences Régionales de Santé et de l’Autonomie, le plus souvent en association avec les Agences Régionales de Santé. A titre d’exemple, voici le lien vers l’enquête en Nouvelle-Aquitaine.
  • Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) avait débuté une consultation citoyenne en ligne au mois de mai portant sur l’amélioration du système hospitalier et de santé. Le vote portant sur ces propositions se termine le 24 juin : Cliquez ici pour y accéder.

Les orthophonistes étaient dans la rue le 16 juin pour crier les revendications de la profession. Occupons maintenant le terrain virtuel !

Covid : le ministère valide les aides (Carpimko) demandées par la FFPS

Covid -19 : aides de la CARPIMKO
Le ministère valide la demande portée par la FFPS !

 

Dans le communiqué de presse du 26 mai 2020, le conseil d’administration de la Carpimko validait une demande forte de la Fédération française des praticiens de santé (FFPS)* d’aides spécifiques pour tous les affiliés :

  • 500€ pour chaque infirmier ;
  • 1000€ pour chaque kinésithérapeute, orthophoniste, orthoptiste ;
  • 1000 € pour les remplaçants de toutes les professions ;
  • 1500€ pour chaque pédicure-podologue et leurs remplaçants.

La FFPS faisait part dans le même temps de l’adoption par le Conseil d’administration de la CNAVPL** de mesures d’aides complémentaires. Cette demande portée par l’UNAPL et soutenue par la FFPS consistait à demander l’annulation de la cotisation minimale de 477€ sur les cotisations à venir du régime de base pour toutes les professions affiliées à ce régime de base.

La validation de ces décisions nécessitait l’accord du ministère des solidarités et de la Santé.

La décision du conseil d’administration de la Carpimko a été validée par la tutelle. Chaque professionnel en exercice et affilié peut prétendre à une aide forfaitaire, exonérée de charges. Il devra en faire la demande sur son espace personnel sur le site de la Carpimko (en joignant un RIB de son compte PERSONNEL et non professionnel). Le dispositif informatique sera bientôt mis en place.

La FFPS se réjouit de cette première étape gagnée et sera vigilante à la bonne application de la mesure. En revanche, la demande de la CNAVPL a été refusée, l’UNAPL et la FFPS étudient les vecteurs juridiques permettant de contourner ce refus.

La FFPS demande à ce que les mesures votées par le Conseil d’administration de la CNAVPL puissent être appliquées.

(Vous n’arrivez pas à ouvrir ce document ? Cliquez ici pour le télécharger)
*Créée en août 2017, elle se compose des principaux syndicats d’infirmiers libéraux, de masseurs-kinésithérapeutes, d’orthophonistes, d’orthoptistes et de pédicures-podologues, à savoir : Convergence infirmière, la FFMKR, la FNI, la FNO, la FNP, l’ONSIL, l’UNSMKL, le SNAO et le SNIIL. 
** La Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse des Professions Libérales comprend une Caisse nationale et dix Caisses de retraite complémentaire. Chargée de gérer le régime de base des différentes sections ainsi que leurs régimes complémentaires, elle représente les intérêts de plus d’un million d’affiliés.

 

Covid : informations importantes sur l’aide de la Cnam :

Information publiée le 5 juin 2020

La CNAM-TS (Caisse nationale d’Assurance maladie) vient de nous faire parvenir de nouvelles informations concernant l’indemnisation que les orthophonistes peuvent demander :

La demande se fait en deux parties :

  • Entre le 16 mars et le 30 avril : demande à remplir avant le 25 juin. Le délai de déclaration a donc été prolongé.
  • Entre le 1er et le 31 mai : demande à remplir avant le 14 juillet

La demande se fait sur votre espace amelipro, onglet Activités – Compensation perte d’activité.

Pour bénéficier de l’indemnisation dont le montant final sera calculé fin 2020, il faut absolument avoir fait la demande d’avance.

Deux modifications ont été apportées :

  • Si en 2019 l’activité a été « atypique » (– 25% par rapport aux Honoraires Sans Dépassements habituels) en raison d’un congé maladie ou maternité par exemple, il sera possible d’indiquer un revenu 2019 recalculé à partir des mois de décembre 2019 à février 2020, afin d’éviter que cette atypie ne pénalise le montant de votre indemnisation.
  • Un montant minimal de versement des avances est mis en place : si le montant de l’avance que vous demandez est inférieur à 50 €, la compensation ne sera versée qu’au moment du calcul final de l’indemnisation fin 2020.

Attention, une fois validée, la déclaration n’est pas modifiable

Pour rappel : le revenu de référence correspond à votre SNIR. La FNO continue à solliciter la CNAM afin que les honoraires tirés des conventions avec les établissements soient pris en compte ; malheureusement, pour le moment, nous n’avons pas de réponse.

De plus, les remplaçants ne sont pas éligibles à cette aide, n’étant pas considérés comme des professionnels conventionnés mais comme des professionnels exerçant sous la convention du titulaire. Nous avons demandé à la CNAM de leur apporter une solution. Les orthophonistes remplaçant⋅e⋅s  pourront bénéficier de l’aide de la CARPIMKO.

Foire aux questions : Maternité en 2020

Quelles sont les allocations de maternité versées pour une orthophoniste exerçant en libéral ? Il existe des allocations de deux natures : L’indemnité journalière forfaitaire d’interruption d’activité, L’indemnité forfaitaire de…

L'accès à la totalité de l'article est réservé aux adhérents

Covid : enfin des masques !

Suite aux demandes répétées de la Fédération nationale des orthophonistes, la FNO a obtenu du Ministre de la Santé que les orthophonistes soient dans la liste des professions prioritaires qui se verront délivrer gratuitement des masques en officines.

Depuis le début de la crise sanitaire, les orthophonistes libéraux ont été solidaires des professionnels de santé en pénurie de masques en donnant ceux qu’ils avaient en réserve. La FNO n’a eu de cesse de demander que les orthophonistes soient inscrits sur la liste de distribution pour assurer les soins urgents et non reportables.

Dans la perspective du déconfinement, les orthophonistes ont maintenant une dotation propre de 12 masques par semaine à retirer gratuitement en officine à partir du 7 mai au soir. Cette dotation sera à compléter par l’achat de masques.

La FNO se réjouit de cette dotation qui permettra, avec les autres équipements dont les orthophonistes se dotent, la reprise des soins en cabinet libéral.