L'accès à la totalité de l'article est réservé aux adhérents
S'identifier - Pourquoi adhérer ?
AccueilActualitésVie syndicale

Campagne pour la revalorisation de l’AMO : toutes les ressources

Campagne pour la revalorisation de l’AMO : toutes les ressources

En 2020 nos chiffres d’affaires ont été très fortement impactés par la crise sanitaire. 

Depuis 2021, nous avons repris les habitudes de travail que nous connaissons.

En 2022 l’inflation a frappé très fort avec 6,2% sur une année. 

Si l’avenant 19, signé en février 2022 par la Fédération nationale des orthophonistes (FNO), apporte des revalorisations substantielles dans certains domaines, il ne contient malheureusement pas de revalorisation de l’AMO. Cette absence de revalorisation de notre lettre clé n’a jamais été du goût de la profession. Cependant depuis 2012, la position gouvernementale, suivie à la lettre par l’Union nationale des caisses d’Assurance Maladie (UNCAM)  est claire : aucune revalorisation de lettre clé ne sera mise sur la table des négociations. 

La FNO a alors dû choisir entre négocier d’autres aspects financiers que l’AMO ou quitter la table des négociations. 

Mais depuis, l’inflation se fait toujours plus forte. La FNO a proposé au gouvernement des mesures qui se voulaient efficaces, respectueuses de l’effort national nécessaire et applicables. Elles ont été tout simplement ignorées. 

La FNO ne peut plus tolérer un tel mépris  du gouvernement et de l’Assurance Maladie. 

A la suite du conseil d’administration fédéral de la FNO en octobre 2022, une consultation a été envoyée à toutes et tous les orthophonistes concernant l’inflation et les mesures souhaitées par la profession. 

Les réponses ont été nombreuses : près de 4500 orthophonistes se sont exprimé·es ! 

La FNO met donc en place, en ce début d’année 2023, la campagne AMO. 

Des courriers ont été envoyés aux politiques et un communiqué de presse diffusé à la presse. 

A vous de jouer !

Pour que cette campagne puisse être entendue, l’aide de tous les orthophonistes est indispensable ! 

Vous avez reçu ou recevrez dans les prochains jours la campagne d’adhésion à la FNO, incluant le FNO Actus, document reprenant les gros dossiers sur lesquels vos élu·es travaillent toute l’année. 

Avec ce document, vous trouverez 8 cartes postales pré-rédigées à envoyer à vos élu·es. N’hésitez pas à en imprimer d’autres ici !

En parallèle, une campagne sur les réseaux sociaux est prévue la semaine du 9 janvier. Retrouvez ici le bandeau Facebook et la photo de profil, ainsi que des exemples de tweets pour tweeter massivement toute la semaine du 9 janvier en identifiant ministres, directeur général de l’assurance maladie, élu·es de terrain, etc. 

Enfin, vous trouverez un argumentaire et un document récapitulatif pour vous aider à contacter les médias locaux, relais précieux, plus facilement sollicitables que les médias nationaux. 

Pour se faire entendre, seule une action collective pourra porter ses fruits, nous comptons sur vous ! 

En cas de question ou de demande d’aide pour des rendez-vous, interviews ou autre, n’hésitez pas à vous tourner vers votre syndicat régional

L’adhésion 2023 est ouverte !

L’adhésion 2023 est ouverte !

Vous pouvez bénéficier d’une adhésion à demi-tarif si vous adhérez pour la première fois.

Nouveauté 2023 : une cotisation cumul emploi-retraite à 98€ pour les orthophonistes qui poursuivent leur activité tout en percevant une pension retraite.

Découvrez vos avantages d’adhésion à la FNO ! Pour 255 euros, soit 21,25€ par mois vous bénéficiez :

  • d’un accès illimité aux documents ressources réservés aux adhérents et adhérentes sur notre site fno.fr (utiles pour votre exercice quotidien : avenant 19, équipes de suivi de scolarisation, justification du secret professionnel, nomenclature, démarches à l’installation…)
  • des réponses personnalisées de votre syndicat régional à vos questions sur votre exercice quotidien
  • la gratuité de la permanence juridique et un tarif préférentiel pour vos contrats
  • l’abonnement offert à L’Orthophoniste, chaque mois dans votre boîte aux lettres
  • une réduction de 30% chez Orthoédition pour tous les bilans, les jeux et le matériel orthophonique
  • un abonnement avec un tarif préférentiel à Rééducation Orthophonique
  • vos petites annonces gratuites sur www.fno.fr et www.orthoedition.com
  • l’assurance Responsabilité Civile Professionnelle gratuite la 1ère année, des tarifs préférentiels et des clauses spécifiques et adaptées à l’exercice professionnel des orthophonistes sur les contrats auprès de notre partenaire  Assistance et Prévoyance
  • votre caducée personnalisé pour vos déplacements professionnels.

Votre adhésion donne les moyens à la profession d’être représentée par des orthophonistes en exercice qui négocient des améliorations de vos conditions de travail.

Votre adhésion aujourd’hui, avec vos idées et vos projets, c’est l’opportunité  de participer à l’amélioration de vos perspectives professionnelles et permettre à vos équipes fédérales et régionales de se réunir et de se déplacer, pour mieux vous soutenir, vous représenter et défendre notre profession.

La FNO, l’orthophonie par les orthophonistes

Commission paritaire nationale du 25 octobre 2022

Retour sur la Commission paritaire nationale (CPN) du 25 octobre 2022

2 fois par an au minimum, la commission paritaire nationale (CPN) des orthophonistes se réunit. Elle est composée de 4 représentants élus orthophonistes et de représentants de l’assurance maladie (UNCAM). Elle permet d’échanger sur les différents sujets concernant les orthophonistes en exercice libéral et de faire remonter les problèmes qui n’ont pas pu être réglés à l’échelle régionale. 

Une CPN a eu lieu le mardi 25 octobre 2022. 

Les informations à retenir : 

Quelques chiffres : 

20 406 orthophonistes en exercice libéral fin 2021, soit une augmentation de 3,3% par rapport à l’année précédente. 

Les orthophonistes sont prescrit·es à 79% par les médecins généralistes. 

168 935 actes de télésoin réalisés en 2021.

Mise en œuvre de l’avenant 19 :

La mise en place de la deuxième phase des prochaines augmentations est prévue le 1er juillet 2023. 

Mise en œuvre du dispositif démographique : 

Suite à la signature de l’avenant 19, le nombre de zones pouvant bénéficier des contrats d’aide à l’installation va augmenter. 

Afin que ces zones soient définies, un arrêté de cadrage du zonage national doit paraître, suite à quoi chaque agence régionale de santé (ARS) fera paraître un arrêté régional définissant les zones sous-denses. 

L’arrêté national de cadrage a pris beaucoup de retard suite aux changements de directions de la Direction Générale de l’Offre de Soins (DGOS). Il est prévu pour le 1er trimestre 2023. Les Agences Régionales de Santé pourront ensuite travailler à la parution des arrêtés de zonage régionaux. 

Forfait d’Aide à la Modernisation et à l’Informatisation des cabinets (FAMI):

Nous avons demandé la neutralisation de l’indicateur socle exercice coordonné pour l’année 2022, afin que les orthophonistes ne remplissant pas ce critère puissent tout de même toucher le FAMI. Nous attendons une réponse de la CNAM. 

Si la neutralisation de cet indicateur est refusée, nous avons beaucoup insisté sur la flexibilité à appliquer quant à cet indicateur. 

Les réunions pluridisciplinaires sont reconnues (en Établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS), dans le cadre des Plateforme de Coordination et d’Orientation (PCO), etc.).

Nous avons demandé la reconnaissance de la participation aux ESS (équipe de suivi de scolarité), et avons insisté pour avoir un écrit. Nous sommes en attente d’une réponse de la CNAM.  

Toute adhésion à un réseau est reconnue. 

L’utilisation d’applications ou de logiciels de coordination ne suffit pas, ainsi l’utilisation de Paaco globule par exemple n’est pas reconnue comme une coordination suffisante. 

Nous avons rappelé notamment le problème de l’obligation d’être éligible au FAMI pour toucher l’aide du contrat incitatif. Si certain·es orthophonistes perdent leur éligibilité, n’hésitez pas à vous tourner vers vos commissaires paritaires pour demander une dérogation. Vos représentant·es vous défendront au sein de vos commissions paritaires départementales (CPD). 

Nous avons évoqué l’absence de réponse pour les orthophonistes ayant fait une demande de dérogation pour le FAMI de l’année dernière dans certaines régions. La CNAM va se mettre en contact avec les CPAM. 

La période de déclaration sera du 11/01/2023 au 02/03/2023 pour un paiement en avril 2023 (dates prévisionnelles). 

Double prise en charge :

Enfin, le problème de la double prise en charge a été longuement abordé, nous avons rappelé qu’il était extrêmement chronophage et anxiogène pour les orthophonistes. Nous avons demandé à nouveau un écrit de la caisse stipulant que les demandes d’indus seraient uniquement à destination des établissements en cas de double prise en charge. La Caisse a bien entendu notre plainte et doit revenir vers nous prochainement. 


PLFSS 2023 – Les demandes de la FNO

Les demandes de la FNO pour le PLFSS 2023 L’accès direct L’article 74 de la Loi de Financement de la Sécurité Sociale (LFSS) 2022 prévoyait l’instauration d’une expérimentation de l’accès…

L'accès à la totalité de l'article est réservé aux adhérents

Motion du conseil d’administration de la FNO

Motion du conseil d’administration de la FNO

Les administrateurs et les administratrices de la Fédération nationale des orthophonistes (FNO), reuni·es en conseil d’administration les 15 et 16 octobre ont voté la motion suivante :

Les négociations conventionnelles ont abouti à la signature de l’avenant 19 à la fin du mois de février 2022. Les augmentations tarifaires négociées vont enfin entrer en vigueur d’ici une dizaine de jours. Ce qui représentait une augmentation alors acceptable ne nous fera finalement pas gagner un centime au regard de ce que l’inflation nous coûte.

Le gouvernement ne peut pas ignorer les conséquences financières pour les orthophonistes qui sont déjà les professionnel·les de santé exerçant en libéral aux plus bas revenus et pour qui la crise sanitaire a eu le plus fort impact financier.

La FNO exige une augmentation de l’AMO, seule solution efficace pour permettre une revalorisation de l’activité globale des orthophonistes et soulager la pression subie.


L’ AMO, une demande de longue date

Lors des dernières négociations conventionnelles pour l’avenant 19, la Fédération nationale des orthophonistes (FNO) avait prioritairement revendiqué l’augmentation de l’AMO.

La réponse de l’Union nationale des caisses d’assurance maladie (UNCAM) avait été qu’aucune profession n’aurait de revalorisation de sa lettre clé.

La FNO a alors eu deux possibilités :

  • renoncer aux négociations et attendre 5 ans sans aucune revalorisation tarifaire

ou

  • négocier au mieux l’augmentation de certains actes fortement utilisés afin que la majorité des orthophonistes bénéficient d’une revalorisation.

Les représentants et représentantes de vos syndicats régionaux ont choisi à l’unanimité de poursuivre les négociations.

Face à l’augmentation de l’inflation et à la perte de pouvoir d’achat des orthophonistes, la FNO réclame à nouveau une augmentation de l’AMO.

Malgré les demandes répétées de revalorisation tarifaire lors des nombreux rendez-vous politiques de la rentrée, le gouvernement reste opposé à toute augmentation.

Les orthophonistes n’en peuvent plus et réclament des actions.

Nous souhaitons obtenir quelques informations supplémentaires pour préparer la suite de notre action collective.

Qu’êtes-vous prêt·e à faire pour soutenir les négociations ? 

Nous vous remercions de remplir le questionnaire ci-dessous d’ici le 25 octobre.

https://forms.gle/yfafTXKEVzxagZBK8

Communiqué de Presse : les orthophonistes au cœur de la Prévention !

Communiqué de Presse : les orthophonistes au cœur de la prévention !

Les orthophonistes demandent la reconnaissance de leur rôle d’acteurs et actrices dans la prévention auprès des adultes

La Fédération nationale des orthophonistes (FNO) soutient la priorité qui est accordée à la prévention, garante de la santé de toutes et tous, suite à l’annonce faite par le ministre de la Santé et de la Prévention, François Braun, de proposer des consultations de prévention prises en charge à 100% aux “âges clés de la vie” (25, 45 et 65 ans).

Les orthophonistes interviennent dans le cadre d’activités de prévention et de dépistage, dans les programmes d’éducation thérapeutique du patient, et procèdent à des activités d’expertise et de conseil, ainsi que de coordination des soins. En tant que professionnel·les de premier recours, l’action des orthophonistes en matière de prévention s’effectue au quotidien auprès de l’ensemble de la population.

L’expertise des orthophonistes dans le domaine de la prévention auprès des adultes s’exerce dans tous les domaines de notre champ de compétences, à la fois en prévention primaire et secondaire notamment

  • dans le domaine de la prévention des troubles de la sphère ORL (presbyacousie, troubles de la phonation, etc…)
  • dans le domaine de la prévention des facteurs de risques des maladies neurodégénératives
  • dans le domaine de la prévention des facteurs de risques d’AVC, première cause de handicap acquis à l’âge adulte.
  • dans le domaine de la prévention des facteurs de risques en oncologie ORL et neuro-oncologie.

A l’heure actuelle, ces compétences de santé publique ne sont valorisées par aucun acte de notre nomenclature.

Nous serons vigilant·es à ce que ces mesures gouvernementales en faveur de la prévention puissent se concrétiser par une réelle politique de prévention à destination des usagèr·es et des professionnel·les de santé et ouvre la voie à la valorisation des actions de prévention portées depuis des années par l’ensemble des orthophonistes.

Concrètement, la création d’un acte de prévention auprès des adultes, dans la continuité de celui ajouté dernièrement à notre nomenclature pour les enfants paraît incontournable.

Communiqué de Presse – La FNO appelle à la mobilisation des orthophonistes

Communiqué de Presse : La FNO appelle à la mobilisation des orthophonistes.

Le 29 septembre, mobilisation des orthophonistes pour la défense de la formation et de l’accès aux soins

Depuis plus de dix ans, la Fédération nationale des orthophonistes (FNO) alerte le gouvernement sur la disparition des orthophonistes dans les milieux hospitaliers et médico-sociaux, avec des répercussions massives :

  • une prise en soin  altérée et une perte de chance pour les patient·es dans les établissements
  • une formation initiale en danger avec des lieux de stage, des encadrements de mémoire, des enseignements spécifiques qui disparaissent
  • une charge de travail répercutée sur les professionnel·les qui exercent en libéral qui peinent à répondre à la demande de soins et voient leurs listes d’attente s’allonger
  • un mal-être de la profession et une dégradation de la santé des orthophonistes.

Les demi-mesures prises à ce jour ne suffisent pas à pallier ces conséquences.

Les professionnel·les épuisent, les étudiant·es se découragent et les usager·ères sont délaissé·es.

Cela a des conséquences sur le libéral : la charge de travail des orthophonistes en libéral augmente et les bas salaires dans les établissements sont le corollaire des bas revenus en libéral. 

La FNO revendique :

  • une revalorisation des grilles salariales à hauteur Bac +5 
  • une réelle évolution de carrière 
  • la création d’un statut hospitalo-universitaire
  • la création ou la réouverture des postes d’orthophonistes dans les projets médico-soignants des établissements
  • la revalorisation des actes en libéral 

Il est urgent d’agir !

La FNO appelle tous les professionnel·les, exerçant en salariat et en libéral, étudiant·es, enseignant·es, maîtres de stages, directeurs et directrices de mémoires, associations de patient·es à se rassembler le jeudi 29 septembre, dans toute la France, pour défendre l’accès aux soins et la formation initiale.

Le gouvernement doit agir !

Manifestation du 29 septembre : La FNO se mobilise pour la défense de l’exercice salarié

La Fédération nationale des orthophonistes  se mobilise pour la défense de l’exercice salarié.

Nous vous proposons de vous joindre à nous le jeudi 29 septembre à 13h45 Place Denfert Rochereau côté rue Denfert Rochereau pour suivre ensemble le trajet de la manifestation.

On vous attend nombreux·euses. Votre présence est importante

L’effet domino des bas salaires

Salaires bas = emplois précaires

● 50% des étudiant·es souhaiteraient débuter en salariat mais les conditions financières ne permettent pas d’accepter ces postes.

● Devant le manque d’attractivité des postes à temps plein, des temps partiels sont proposés.

● Les postes non pourvus sont transformés et proposés à d’autres professionnel·les, accélérant la disparition des orthophonistes des institutions.

● L’offre de soin orthophonique disparaît du projet médical des établissements.

● Le recours aux contrats à durée déterminée à répétition dans le secteur public contribue un peu plus à cette précarité.

● Les grilles salariales des conventions du secteur médico-social privé sont encore moins attractives que celles de la fonction publique.

Emplois précaires = dégradations des conditions de travail

● L’orthophoniste est un·e professionnel·le aux niveaux d’expertise et d’autonomie reconnus. Les décisions thérapeutiques des orthophonistes ne devraient ainsi pas dépendre d’un cadre de santé.

● Des glissements de poste s’opèrent face aux difficultés de recrutement. Les  actes spécifiques des orthophonistes sont repris par d’autres professions qui n’ont pas nos compétences.

● Le manque d’orthophonistes dans les équipes entraîne un accroissement de la charge de travail qui provoque un mal être chez les orthophonistes salarié·es.

Pas d’orthophoniste dans les services = perte de chance pour les patients.

● Le manque d’orthophonistes dans les services hospitaliers entraîne un sous diagnostic de certaines difficultés ou pathologies et une mauvaise orientation en libéral à la sortie.

● La connaissance de notre sphère d’intervention devient méconnue ce qui appauvrit la pluridisciplinarité.  

● Les patients doivent pouvoir bénéficier de l’expertise des orthophonistes !

Disparition des lieux de stage

● Cette disparition des orthophonistes salarié·es impacte aussi les futur·es orthophonistes.

● Les étudiant·es voient disparaître petit à petit les lieux de stage et ne découvrent plus le travail en institution ni les spécificités du rôle de l’orthophoniste en leur sein.

Les conséquences sur le libéral

● La charge de travail des orthophonistes en libéral augmente.

● Les bas salaires dans les établissements sont le corollaire des bas revenus en libéral.

La disparition des postes d’orthophonistes en salariat est un danger pour toute la profession et pour l’accès au soin !

Orthophonistes du secteur privé, du secteur public, en exercice libéral, étudiant·es, il y a urgence!

Une nouvelle fois, unissons-nous !

Retrouvez ci-dessous des documents pour vos manifestations en région.

Communiqué de presse : L’intersyndicale des orthophonistes appelle à une mobilisation massive.

Communiqué de presse : L’intersyndicale des orthophonistes appelle à une mobilisation massive.

Le 6 septembre avait lieu une rencontre entre l’intersyndicale orthophoniste et deux conseillers du ministère de la Santé et de la Prévention.

Ce rendez-vous n’a pas abouti à des solutions, au contraire nous avons dû présenter, une fois de plus, nos revendications.

Nous voulons être entendus et, pour cela, nous soutenons les appels à la grève des 22 et 29 septembre 2022.

Le 22 septembre pour une journée d’action nationale dans la santé, le social et le médico-social et le 29 septembre pour les salaires.

Rapprochez-vous des syndicats grandes centrales de vos établissements afin de connaître les lieux de rassemblement.

Vous trouverez ci-dessous le Communiqué de Presse

Les demandes de la FNO face à l’inflation